Mais les obstacles restent nombreux. Et la compagnie pétrolière italienne ENI a décidé de rapatrier tous ses ressortissants. Suite aux attentats meurtriers du centre de détention de migrants dans le nord-ouest de la Libye, le mardi 2 juillet, le Conseil de sécurité de l’ONU (CSNU) a tenu le 4 juillet dernier une réunion qui n’a pas réussit à abouti à … Trois jours auparavant, le maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de Cyrénaïque, la grande région de l’est, a clamé que « l’heure a sonné » en lançant ses troupes – 20 000 à 25 000 hommes – de l’autoproclamée armée nationale libyenne (ANL), à l’assaut de la capitale, Tripoli. Dans les années 80, elle ignorait le général Haftar, impliqué dans la guerre libyenne au Tchad puis répudié par Kadhafi. Quelles sont les forces en présence ? D'ailleurs, en septembre, la coalition internationale quitte le pays, et quelques mois plus tard, en juillet 2012, les premières élections législatives libyennes sont organisées. À l'ombre du covid-19, la guerre totale s'installe de jour en jour en Libye. La chute de Mouammar Kadhafi, qui avait accédé au pouvoir en Libye grâce à un coup d'État en 1969, est officiellement proclamée le 23 octobre 2011, après 8 mois de guerre civile. La Libye n'a jamais su trouver une stabilité depuis la mort du général Kadhafi en 2011. Il n’a pas hésité à instrumentaliser l’ONU, croyant pouvoir arriver en vainqueur à la conférence nationale, non pas pour négocier mais pour rafler la mise. par Depuis lors, les affrontements violents se multiplient à moins d’une trentaine de kilomètres au sud de Tripoli. L’ONU annonce l’organisation d’élections sous dix-huit mois en Libye. » Car le climat est à nouveau plus à la guerre civile qu’à la réconciliation dans la Libye déchirée depuis la chute et la mort du colonel Kadhafi en 2011. C'est l'escalade. En Libye, il y a des villes et des tribus qui sont aujourd'hui en conflit à cause d'histoires qui remontent à il y a 50, voire 70 ans. • En 2019, il part à la conquête du Fezzan, au Sud, obtient le ralliement de plusieurs tribus et contrôle l’un des plus grands champs pétroliers. En Libye, depuis la chute du régime de Khadafi en 2011, la guerre n’a jamais cessé. Le ministère de la santé a déclaré l’état d’urgence dans les hôpitaux de Tripoli et des environs. La conférence nationale de dialogue inter-libyen, censée se tenir du 14 au 16 avril à Ghadamès dans le sud du pays, est maintenue « à la date prévue », a déclaré le 6 avril le représentant spécial de l’ONU, Ghassan Salamé. Jamais les espoirs d’une solution pour la Libye n’avaient pourtant paru autant à portée de main qu’en ce début 2019. • En 2014, il crée l’« armée nationale libyenne », avec le soutien des parlementaires réfugiés à Tobrouk à l’Est, et lance l’opération « Dignité » pour purger Benghazi, la capitale de Cyrénaïque, de ses opposants. Réaction de la scène mondiale face à la guerre civile en Libye. Les pressions internationales, la réunion en urgence et à huis clos du conseil de sécurité de l’ONU le 5 avril au soir, la « profonde inquiétude » du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, qui était en Libye au début des hostilités, n’ont en rien enrayé l’escalade du conflit qui, en trois jours, a ruiné les longs efforts de dialogue patiemment relancé par Ghassan Salamé depuis sa prise de fonction à l’été 2017. Le soutien méconnu d’Israël à la guerre de Haftar en Libye. Voici l'histoire d'un pays meurtri par une guerre civile insoluble, un pays riche en ressources naturelles, aussi convoité que divisé, dont les rêves de paix semblent s'évanouir chaque jour un peu plus : la Libye. Vous êtes connecté(e) automatiquement pour 24h. Le 7 avril au soir, Tripoli faisait état d’un premier bilan de 32 morts. Invité Pierre Conesa, haut-fonctionnaire, historien, auteur et spécialiste du monde arabe. La guerre en Syrie et en Irak fait les manchettes, mais bien d'autres conflits se poursuivent loin des regards, causant des milliers de victimes un peu partout dans le monde. Depuis neuf mois, quelque 280 civils et plus de 2000 combattants ont été tués, selon l'ONU. PolitiqueInternationalSociétéÉconomieJusticeEnvironnementSport, RockMusiques urbainesMusiques du mondeChanson françaiseSoulÉlectroLes playlistsActualités musicalesConcerts, Bien-êtreSexualitéParentalitéÉducationAmourRecettes de cuisine, Connectez-vous pour retrouver vos favoris sur tous vos écrans et profiter d'une expérience personnalisée, Décolonisations françaises (2) : l'Afrique. Au début de l'été 2014, la Libye plonge dans une guerre civile : les combats se multiplient, les puissances étrangères s'immiscent dans le conflit, et les morts s'accumulent. Huit ans après la mort de Mouammar Kadhafi, en octobre 2011, la situation politique de la Libye reste très instable. Aujourd'hui, il est son interlocuteur incontournable, aux dépens du gouvernement libyen officiel. L’ANL, de son côté, en recensait 14. Et vous êtes aujourd’hui un pays coupé en deux qui n’existe presque plus comme peuple. En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Radio France soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes. Fabrice Drouelle. Cyrille Bret : En Libye aujourd’hui, la guerre civile a dégénéré en conflit international. Le dialogue inter-libyen que l’ONU compte maintenir mi-avril aura bien du mal à se tenir dans ce contexte guerrier. Il avait remporté des soutiens après son intervention dans le Fezzan [la grande région du sud] en début d’année. Mais fort de ces avancées diplomatiques, il recourt à la force brute car, in fine, c’est un militaire qui ne croit qu’en une solution militaire, analyse Jalel Harchaoui. Tout en ajoutant : « Sauf si des circonstances majeures nous en empêchent. Alors, pourquoi la Libye est-elle autant divisée ? Aujourd'hui encore, la paix semble loin, très loin, de s'installer. Dans la foulée, un Conseil National de Transition, C.N.T, est désigné : après 42 ans de dictature et huit mois de guerre civile, le pays doit désormais organiser « l'après »... et la paix. L'ancien président de la République se serait-il engagé dans une intervention militaire pour effacer les traces d'un financement illégal libyen de sa campagne de 2007 ? Aujourd’hui, plusieurs puissances étrangères, dont la Turquie et la Russie, sont impliquées dans le conflit et les Européens comme les Etats-Unis appellent à un cessez le feu immédiat. Au début de l'été 2014, la Libye plonge dans une guerre civile : les combats se multiplient, les puissances étrangères s'immiscent dans le conflit, et les morts s'accumulent. « Un tir de mortier de l’ALN a tué six civils, dont un médecin aimé de tous qui était en train de sauver des victimes dans son ambulance », précise Jalel Harchaoui, chercheur à l’Institut des relations internationales de Clingendael aux Pays-Bas. Entretien avec le chercheur Jalel Harchaoui. Aujourd'hui dans Affaires Sensibles, l'histoire d'un pays meurtri par les guerres, un pays aussi riche que divisé, un pays qui ne sait plus vraiment ce que le mot paix signifie : la Libye. Une guerre civile dilatée en conflit régional En Libye aujourd’hui, les perspectives de stabilisation du conflit paraissent aussi éloignées qu’au début de la reprise des hostilités en 2014. Et surtout : comment en est-on arrivés là ? Tout part de la compétition interne à la Libye engagée depuis 2014. Décolonisations françaises (1) : l'Orient et la fin de l'Indochine française. En août 2011, à la suite d'une révolte populaire et d'une intervention militaire internationale menée par la France et le Royaume-Uni, le régime du colonel Kadhafi est renversé. On peut retirer nos troupes de ces théâtres d’opérations, il n’en demeure pas moins vrai que le bilan de la guerre en Afghanistan est un fiasco géopolitique (5) au même titre que la situation anarchique qui prévaut aujourd’hui en Libye après la victoire rapide obtenue contre les troupes de Kadhafi; Le bulgare, coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, devrait être officiellement... L’issue du conflit libyen repose sur les épaules de Nikolaï Mladenov, Près de cent migrants morts en mer au large de la Libye, Financement libyen : Nicolas Sarkozy dédouané par Ziad Takieddine, son principal accusateur, Le cessez-le-feu en Libye, un timide espoir de paix, En Libye, l’arrestation d’un trafiquant de migrants n’arrêtera pas la traite des êtres humains, Financement libyen : Nicolas Sarkozy mis en examen pour « association de malfaiteurs », En Libye, l’espoir d’une nouvelle dynamique, © 2020 - Bayard Presse - Tous droits réservés - @la-croix.com est un site de la Croix Network, Au procès des attentats de janvier 2015, les clés du verdict, Bilan contrasté sur les droits des homosexuels dans le monde, Sur le site de France 3, des « Mystères de Paris » très animés, La messagerie Gmail de Google de nouveau perturbée pendant plus de deux heures, Nicolas Sarkozy, un ancien président face à ses juges, Canicule : le rafraîchissement arrive enfin par le nord-ouest, Cynthia Fleury : « Ne pas soutenir le soin, c’est ruiner la solidarité », Courances, un « jardin d’eau » sans cesse réinventé, Venezuela : succès mitigé pour Juan Guaido face à Nicolas Maduro, Venezuela : la riposte de Juan Guaido au gouvernement, Les membres du Parti communiste chinois ne sont plus les bienvenus aux États-Unis, Royaume-Uni : Boris Johnson à la tête d’une équipe plus consensuelle, « Cash investigation » sur France 2, sous-traitance dérangeante dans les services publics, En image, le quotidien oublié des familles face à la maladie mentale, Les médias rendent hommage à Valéry Giscard d’Estaing, Bettye LaVette, la revanche d’une Lady Soul, À Rome, la messe de la nuit de Noël aura lieu à 19 h 30, Le Nigeria sanctionné par les États-Unis pour entraves à la liberté religieuse, Pour l’Église, l’accueil des migrants est un impératif moral, À Valence, des salariés du Diaconat protestant dénoncent des « pressions managériales ». Quel rôle a joué la France ? La Libye s’enfonce dans une guerre durable Analyse Le maréchal Haftar, chef de l’armée de l’Est libyen, jouit du laisser-faire des grandes puissances pour mener son offensive sur Tripoli. Consultez les derniers articles du Point sur le pays : Libye et restez informés en suivant l'actualité sur le site Le Point.fr. Reportages, interviews et analyses : ne manquez rien des informations libye : Cette liste des guerres contemporaines comprend l'ensemble des conflits armés qui se sont déroulés après la fin de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1945 Conflits en cours. « Haftar avait réussi à convaincre par-delà les frontières. C’était sans compter la mobilisation des milices de la Force de protection de Tripoli et de certaines milices de Misrata, liées au gouvernement d’union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraz, installé dans la capitale avec le soutien de l’ONU depuis 2015. Et la veille, d’après le quotidien The Libya Observer, Fayez al-Sarraj convoquait l’ambassadrice Béatrice du Hellen pour protester contre le soutien de la France au « chef de guerre Haftar », Paris étant soucieux de ménager les deux parties et encline à miser sur un avenir national pour le maréchal. • En 2011, après plus de vingt ans en exil, Khalifa Haftar revient en Libye pour participer à l’insurrection contre le colonel Kadhafi. Libye : toute l'actualité en direct, les événements, l'économie, la politique, les analyses, des photos et des vidéos pour rester informé en continu toute la journée Nous n'avons pas été autorisés à échanger des détails de contacts avec les réfugiés, ni à entrer dans le dortoir des hommes. Votre mot de passe doit comporter au moins 6 caractères, sans espace. La guerre reprend en Libye. Bien au contraire, l’ALN annonçait à son tour un raid aérien le 7 avril. Mais face à ce « coup de poignard dans le dos », comme l’a dénoncé Fayez al-Sarraj, selon le chercheur, le maréchal a surtout réussi à nourrir l’acrimonie et le conflit en remobilisant contre lui les milices de la Tripolitaine, alors que certaines d’entre elles étaient, par pragmatisme, prêtes à se mettre autour de la table. International La Libye encore loin des élections générales. L’ONU a lancé un « appel urgent » à une trêve provisoire de deux heures le 7 avril, en fin de journée, pour évacuer les blessés et les civils. ». Un nouveau gouvernement d’union nationale devait être formé, puis une feuille de route devait être élaborée en vu d’élections générales. La guerre en Libye est une guerre par procuration. Quel jeu joue la France en Libye? Libye : la guerre qui menace la France ... silence et parle des raisons et des conditions dans lesquelles cet assassinat a eu lieu !.. Nous serions allés demander à l’ONU un mandat. Le maréchal Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, a lancé l’assaut sur Tripoli le 4 avril. Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires. La force pro-GNA a même mené un raid aérien depuis Misrata contre des positions de l’ANL. Pourtant très vite, le pays se déchire : les milices armées prennent de plus en plus de pouvoir, et des organisations terroristes comme l'État Islamique ou Al-Qaïda tentent de s'installer. Nombreux sont en effet les pays étrangers qui interviennent dans ce dossier. Le 28 février, lors d’une rencontre à Abu Dhabi, Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar, avaient promis de s’entendre sur la nécessité de préserver la stabilité et d’unifier les institutions du pays. Dans une interview publiée par Libération, le 21 mars, il affirme que si le Front de Gauche était au pouvoir, il aurait adopté la même démarche que Sarkozy : « Si le Front de gauche gouvernait le pays […] serions-nous intervenus directement ?Non. La Turquie et la Russie sont deux des acteurs majeurs dans ce conflit. Décolonisations françaises (1) : l'Orient et la fin de ... Recevez du lundi au vendredi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter. Depuis jeudi dernier, et l'offensive de l'armée de Khalifa Haftar contre la capitale Tripoli, la Libye s'enfonce dans une nouvelle crise politique et militaire. Le maréchal Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, a lancé l’assaut sur Tripoli le 4 avril. • En 2017, il prend le contrôle de Benghazi, • En 2018, il étend son emprise sur la Cyrénaïque, grâce au soutien de plusieurs puissances étrangères (Égypte, Émirats arabes unis, Russie, France). Le pouvoir est vite débordé et les institutions se fissurent. La mise en examen de Nicolas Sarkozy dans l'affaire libyenne a fait remonter des interrogations quant aux raisons du déclenchement, en 2011, de la guerre en Libye. ---------------------------------------------. Jean-Luc Mélenchon a pris position en faveur de l’intervention militaire en Libye. L'actualité en direct partout en Europe c'est aussi sur Euronews. La comparaison avec la Syrie, même imparfaite, saute aux yeux: avec ses 400 000 morts, ses plus de 12 millions de déplacés et ses allures de guerre mondiale en miniature, faire de cette «solution» un contre-modèle, comme certains le souhaitent, est tout bonnement injurieux. Il y a la guerre partout en Libye" dit-il. Ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, Pierre Conesa est spécialiste des questions stratégiques internationales et en particulier militaire, il est également auteur de plusieurs ouvrages de référence et spécialiste du monde arabe. Les forces pro-GNA lançaient en riposte leur opération « volcan de la colère » pour « nettoyer toutes les villes libyennes des agresseurs et des forces illégitimes », selon leur nouveau porte-parole, le colonel Mohamad Gnounou.